Quand on est artiste, dieu sait que parfois il y a des temps durs où on est épuisé mentalement, mais que la création doit être au rendez-vous. Tous les créateurs de ce monde: I FEEEEL YOU!!!!

J’ai récemment lu le livre the Artist’s Way de Julia Cameron , j’en avait entendu parlé dans une video sur youtube. Un livre sur comment débloquer sa créativité, quand on est à plat.

J’étais dans une passe moche et déprimante, genre mois d’avril plein de bouette. Je dois dire qu’à la lecture, j’ai trouvé super intéressant l’histoire derrière la création de ce livre. Bref, vous irez lire vous même! Les deux exercises présentés pour booster la créativité sont morning pages et artist date.

En gros morning pages, c’est écrire 3 pages d’écriture automatique le matin. Ça fait sortir le méchant; j’ai pas bien dormi, j’ai mal au cou, j’ai pas hâte à mon exam tantôt. Sinon, ça permet de regrouper nos idées, j’ai rêvé que j’accouchait d’un bébé alien sur un comptoir d’épicerie (I know, weird, true story). Ça vaut la peine d’essayer, je ne suis pas une grande écrivaine dans l’âme, je m’en tient au blog post ;P. J’en ai retiré du bon de l’expérience et j’ai trouvé ça libérateur, après je pouvais me concentrer sur les choses importantes, LA JOB.

Le deuxième exercise et mon deuxième truc, c’est des artists date. Le principe est simple, une sortie, n’importe où, seul et une fois par semaine. Pour ça, je dois avouer qu’il faut être réaliste. j’ai pas réussit à me libérer chaque semaine, mais une fois de temps en temps, ça fait du bien. Ça peut être n’importe quelle sorte d’activité, pas besoin d’aller au musée où des places payantes. Aller dehors, ramasser des branches, fabriquer quelque chose de ses mains, magasinage vintage, monter une montagne. Juste le fait d’être seul avec ses pensés pour souffler.

Troisième truc, collaborer. Okay! ça, je capote! J’adore faire des projets collaboratifs et j’y ai mis la main à la pâte. Échanger avec d’autres créateurs, je trouve que c’est l’affaire qui m’inspire le plus. Que ce soit sur un même projet ou un projet en parallèle, une petite compétition ou un défi. Ça nous force à faire mousser ça, ce petit jello de cerveau.

Yes! alors prochain truc c’est de s’inscrire à un cours. Je dit cours, mais honnêtement, ça peut-être un workshop, formation, e-course, e-book. Bref, aujourd’hui il y a des super cours online sur des blogues ou autres plateformes. Juste essayer quelque chose de nouveau, apprendre des new skills, c’est sûre que c’est pas perdu!

Dernier et non le moindre, escapade. D-É-C-R-O-C-H-E-R. Parfois notre cerveau est en panne car il est trop chargé. Le fait de sortir de notre quotidien, voir des nouvelles places, ça te remet su l’piton. C’est pas obligé d’être loin. Un petite après-midi dans la ville voisine, visiter la famille à québec, mini-road trip à Toronto. Bref, prenez les occasions, quand vous en avez. On a toujours un ami qui habite un peu loin, genre à 3-4 heures de route.

Avec ces trucs j’pense que vous allez être au top de votre game!